ERREUR : votre navigateur devrait afficher un type de contenu Flash.

Retrait de produits fromagers

Mercredi, 30 juillet, 2014 @ 01:07

La Société L’Etoile du Vercors procède au retrait de la vente des produits suivants :

- Nom : SAINT-MARCELLIN IGP, SAINT-FELICIEN, SECHON DE VACHE, TOMMES DU DAUPHINE
- Marque commerciale : toutes marques commerciales
- DLUO : comprise entre le 04/08/14 et le 03/09/14
- Numéro d’identification vétérinaire : FR 38-409-001 CE
- Période de commercialisation : à partir du 07/07/2014 et jusqu’au 27/07/2014

En effet, un contrôle a mis en évidence, dans ces produits, la présence de Escherichia coli O26:H11,

Les magasins concernés par la distribution du lot contaminé ont procédé à son retrait et informé les consommateurs grâce à des affichettes mises sur les lieux de vente concernés. Certains de ces produits ont cependant été commercialisés avant la mesure de retrait.

Il est donc demandé aux personnes qui détiendraient ces produits de ne pas les consommer et de les rapporter au point de vente où ils ont été achetés.

Les Escherichia coli O26:H11 peuvent entraîner dans la semaine qui suit la consommation de produits contaminés, des diarrhées parfois sanglantes, des douleurs abdominales et des vomissements, accompagnés ou non de fièvre. Ces symptômes peuvent être suivis (5 à 8% des cas) de complications rénales sévères, principalement chez les enfants.

Les personnes qui auraient consommé les produits mentionnés ci-dessus et qui présenteraient ce type de symptômes sont invitées à consulter sans délai leur médecin traitant en lui signalant cette consommation ainsi que le lieu et la date d’achat.

La Société L’Etoile du Vercors se tient à la disposition des consommateurs pour répondre à leurs questions au numéro de téléphone suivant : 0 800 120 120 « ouvert de 9h à 18h ».
Contact presse : Michel NALET (02 43 59 41 21)

Pour en savoir plus :
Les Escherichia coli sont une famille de bactéries, dont certaines sont naturellement présentes dans l’intestin de l’homme sans lui nuire et d’autres peuvent provoquer des infections. Ces infections, généralement sans gravité, peuvent parfois évoluer en un syndrome hémolytique et urémique rare mais grave chez l’enfant.